Cécile Nizou - Le Mée Richeux - image à la une

Gîte Le Mée-Richeux

Réaménagement d’une maison / Précey (50)
SHAB : 170m² / Coût : 220 000€ HT
MOA : privé / MOE : Cécile NIZOU
Livraison : Juin 2007 

Cécile Nizou - Le Mée Richeux - 02

Cécile Nizou - Le Mée Richeux - 01
Cécile Nizou - Le Mée Richeux - 04 Cécile Nizou - Le Mée Richeux - image à la une2

Cécile Nizou - Le Mée Richeux - 11Cécile Nizou - Le Mée Richeux - 12

Cécile Nizou - Le Mée Richeux - 11Cécile Nizou - Le Mée Richeux - 08 Cécile Nizou - Le Mée Richeux - 09 Cécile Nizou - Le Mée Richeux - 10

Le projet s’est attaché à respecter l’image de la longère dans son ensemble. Celle-ci est conservée dans sa volumétrie (longueur, largeur, hauteur) avec une toiture continue sur toute la longueur. La partie ouest (grange) sera conservée en l’état pour servir de dépendance à la maison réhabilitée. La partie est (étable) sera réaménagée en deux gîtes. La partie centrale (garage), ouverte, mais couverte devient un espace extérieur dédiés aux gîtes (espace d’accueil et de rencontre, salon d’été, jeux).
Afin de préserver l’intimité de la maison, les deux gîtes ont été pensés de manière à s’ouvrir majoritairement sur le jardin, et qui plus est vers le sud, à l’inverse de la configuration actuelle qui privilégiait de grandes ouvertures sur la cour de la maison et de petites meurtrières sur l’arrière de la parcelle.
Côté sud, deux grandes ouvertures (cadre béton, charpente bois, couverture cuivre) sont pratiquées pour apporter le maximum d’ensoleillement et libérer de larges vues sur le paysage environnant.
A l’arrière, côté nord, de petites ouvertures aux dimensions divers et variées ne sont pas sans rappeler le caractère aléatoire des meurtrières pratiquées dans la longère actuelle. En toiture, des ouvertures discrètes (velux encastrés) sont pratiquées pour l’éclairage naturel des chambres à l’étage.