cécilenizou - Zac Mac Mahon - image à la une

ZAC Mac Mahon

Aménagement urbain et paysager / Rennes (35)
2 ha / Coût : 1.75 ME.
MOA : Ville de Rennes / MOE : Cécile NIZOU – Jean-François MAURAS
Livraison aménagements urbains et paysagés : Année 2010

cécilenizou - Zac Mac Mahon - 01

cécilenizou - Zac Mac Mahon - 03

cécilenizou - Zac Mac Mahon - 04 cécilenizou - Zac Mac Mahon - 05 cécilenizou - Zac Mac Mahon - 06 cécilenizou - Zac Mac Mahon - 08cécilenizou - Zac Mac Mahon - 13cécilenizou - Zac Mac Mahon - 10cécilenizou - Zac Mac Mahon - 14cécilenizou - Zac Mac Mahon - 12

L’ensemble de l’étude porte sur la reconversion de la caserne Mac Mahon, site choisi à Rennes dans le cadre du concours d’idées Europan 6.  A l’occasion de la libération d’un site militaire, il s’agissait de réfléchir au renouvellement d’un morceau de ville et à son articulation aux autres quartiers, en travaillant à partir de sa composition initiale. Le programme originel soumis au concours Europan prévoyait la réaffectation d’une partie des bâtiments du site, la construction d’un habitat à dominante familiale dont une partie en locatif social (200 logements sur l’ensemble du site), la réalisation d’un espace public central permettant de recréer un cœur de quartier et enfin l’ouverture du site sur les quartiers environnants.
Le projet :
La recomposition du site nouvellement desservi par le Val doit permettre de tisser des liens solides entre le vieux Rennes et le grand ensemble de Villejean à l’ouest. La création d’une nouvelle centralité s’appuyant sur un espace public structurant favorise la revalorisation de ce fragment urbain. Il s’agit d’ouvrir le site sur le quartier tout en conservant certains éléments forts du bâti existant.

Le projet s’est formalisé à partir de trois grands enjeux :
– Mise en scène du patrimoine entre histoire et modernité
Le programme architectural propose la réaffectation des bâtiments existants pour des fonctions de logements, services ou équipements. La cohabitation de population active et résidente au sein du site de l’ancienne caserne nous amène à repenser le lieu comme un espace public, un lieu ouvert ou les passages sont multiples. Le positionnement des logements construits en périphérie de la parcelle permet le dégagement d’un espace généreux en cœur d’îlot et ainsi de mettre en scène le patrimoine historique au sein d’un jardin devenu public.

– La perméabilité du lieu :
La perméabilité représente l’un des enjeux les plus forts du projet, l’idée étant d’ouvrir un site resté hermétique durant plus d’un siècle. L’aménagement de passages au sein même du site, de promenades agrémentées le long des rues, doit revaloriser le lieu, améliorer le cadre de vie, favoriser son appropriation par ses habitants présents et futurs.

– Le jardin, lieu de rencontre et de convivialité :
La place d’arme réaménagée et végétalisée devient un espace de transition entre la zone tertiaire, les immeubles de logements et le quartier pavillonnaire alentours. Le jardin place le bâti dans un contexte nouveau et valorisant.

3 espaces se distinguent : le nouvel espace d’entrée, l’espace public central, la rue intérieure.